C’est impossible! (tant que personne ne réussit)

moutainthunder

Nombreuses aujourd’hui sont les histoires comme quoi quelqu’un a réussi l’impossible. Pourtant, plusieurs d’entre nous s’empêchons encore de nous lancer à la poursuite de nos rêves, hésitant face à l’échec, effrayés par le niveau de difficulté… et les sacrifices.

En savoir plus

Un truc de vente qui n’en est pas un!

noms_populaires_800x400

Vous êtes en affaires ou dans la vente et vous recherchez une astuce pour vous aider à augmenter vos ventes? Eh bien voici un truc de vente qui n’en est pas un.

FAITES-VOUS CONNAÎTRE!

Votre réseau d’influence demeure, selon moi, un des meilleurs outils pour vendre ce que vous avez à vendre. Que vous maîtrisiez ou non des techniques de vente (c’est quand même mieux d’en maîtriser), le seul fait d’être « connu » augmentera automatiquement vos possibilités de vendre. Je ne parle pas ici de magie. Je parle simplement de la loi des nombres, de simple mathématique. Donc, cherchez toujours à augmenter votre liste de noms.

Exemple: Vous avez un nouveau produit à présenter à vos clients et vos clients potentiels. Vous souhaitez évidement leur faire savoir. Que ce soit par la poste, courriel, fax (ça existe encore) ou autres, vous voulez faire connaître cette nouveauté à votre réseau de contacts. C’est ça, la vente. Si votre liste compte 1000 noms, c’est seulement environ 5% de ces 1000 personnes qui procéderont peut-être à un achat. Mais si vous envoyez votre information à 10,000 personnes, c’est toujours le même 5% des gens qui réagiront.Pas besoin d’avoir la tête à Papineau pour comprendre le principe.

Revenons à votre quotidien. En tant que vendeur, votre travail consiste, entre autres, à augmenter continuellement votre liste de contacts. Pour ce faire, vous devez être en mode « recherche de noms » en permanence. Au travail, au resto, dans vos sorties mondaines, vos loisirs, dans l’ascenseur, la salle d’attente, etc… vous devez constamment sourire, vous présenter, serrer des mains, aborder la conversation et faire que cette nouvelle personne vous donne son nom et ses coordonnées. Certains vont appeler ça du PR, d’autres, du réseautage, peu importe.

C’est cette action, de rencontrer des gens sans arrêt, qui déterminera votre succès futur. « Never eat alone », me disait un ami. « Bâtis-toi un réseau de contacts digne d’un premier ministre », me disait un autre. « Dis-moi qui te connait et je connaîtrai ton niveau de réussite.

Bon réseautage!

Source image

Ma suggestion de lecture, ce mois-ci, c’est tout simplement de lire la « bible » des relations humaines, le fameux livre « Comment se faire des amis » de M. Dale Carnegie.

Écrit par cet expert des relations interpersonnelles dans les années quarante, ce livre a influencé des millions de gestionnaires, de cadres et d’êtres humains de tout acabit.

Si plus de gens avaient lu « Comment se faire des amis », il y aurait probablement moins de guerres, moins de conflits et moins de personnes isolées.

Si ce n’est pas encore fait, courez vite à la librairie vous procurer ce livre indispensable pour développer votre charisme.

 

Vous voulez perdre du poids? Avez-vous un mobile ou un alibi?

colombo_800x400

Vous souvenez-vous des films de Colombo? Je suis certain que oui. Que vous aimiez ou pas le genre, je suis certain que vous vous rappelez de ce sympathique détective, un peu brouillon, qui finissait toujours par arrêter ses coupables.

Sa méthode à succès était assez simple. Fraterniser avec le suspect, le faire parler le plus possible dans le but de trouver, dans ses propos ou ses actions, un éventuel « mobile » au meurtre. À ce petit jeu de cache-cache intellectuel, Colombo était tellement brillant et perspicace que, dès la première rencontre avec celui-ci, des doutes commençaient déjà à germer dans l’esprit du célèbre enquêteur.

Après avoir identifié le « mobile » du meurtre, Colombo devait aussi invalider l’alibi du suspect en question. L’alibi est la raison, que les suspects inventaient, pour détourner les soupçons de l’enquêteur et démontrer qu’ils n’étaient pas coupables.

Revenons maintenant à VOUS et à votre désir de vous entraîner et perdre du poids. Quel est votre mobile? Est-il suffisamment puissant pour vous motiver à faire les efforts nécessaires? Est-ce que votre mobile est appuyé d’une solide « intention de réussir » ou est-ce simplement un vague souhait? Il est important de trouver les réponses à ces questions afin d’identifier votre ou vos mobiles à votre mise en forme. Quels sont-ils? Écrivez-les, affichez-les et gardez-les en mémoire!

Maintenant, qu’en est-il de vos alibis pour ne pas aller vous entraîner. Sont-ils sérieux ou servent-ils simplement à ne pas trop vous sentir coupable?

Il n’y a que vous qui détenez les réponses à toutes ces questions et malheureusement ou heureusement pour vous, Colombo ne fera pas enquête sur votre cas.

Source image

C’tait l’histoire du gars

Je suis ému par la mort de M. Gilles Latulippe. Il m’a fait rire, comme tous ceux de ma génération, depuis ma tendre enfance. Du Capitaine Bonhomme à Symphorien en passant évidemment par Les Démons du Midi, il avait, comme on dit, LE sens du punch.

Ce que je retiens surtout de lui, c’est que c’était un brillant homme d’affaires et qu’il a su exercer son métier à sa façon, contre vents et marées et avec toute la passion du monde.

Salut cher démon du midi!

Vous aimeriez faire plus d’argent?

Je suis presque certain que vous aimeriez faire plus d’argent. En tout cas, c’est le désir de beaucoup de gens. Si c’est le cas. Voici une information qui vous surprendra. Il est bien évident que plusieurs ne seront pas d’accord avec cette théorie (parce que s’en est une), mais mes observations et mon expérience de vie et d’affaires m’ont appris que notre salaire correspond à notre niveau de confiance en soi.

Je m’explique. En supposant que vous voulez augmentiez votre revenu, vous devrez , pour y arriver, faire quelque chose que vous ne faites pas en ce moment. Par exemple. Si vous êtes salarié, vous devrez peut-être, soit retourner aux études ou encore appliquer sur un poste supérieur à celui que vous occupez actuellement. Si vous êtes en affaires ou dans la vente, vous devrez probablement prendre des risques financiers ou encore allez voir de nouveaux clients.

Dans tous les cas, pour vous enrichir vous devrez poser des actions que vous ne posez pas actuellement. Pourquoi? Parce que vous avez peur de ne pas y arriver ou que ça ne marche pas. Vous avez raison d’avoir des doutes et il est tout à fait normal d’avoir peur. Cependant, si vous aviez plus confiance en vous, vous passeriez outre ces doutes et passeriez à l’action immédiatement en sachant que, peu importe ce qui arrivera, vous en ressortirez quand même gagnant.

Morale: Si vous bâtissez votre confiance en vous, vous prendrez plus de risques et finirez par gagner plus d’argent. Le succès, ça se bâtit à grand coup de confiance en soi! Prochaine chronique: Comment augmenter notre confiance en soi?