Voeux de Noël 2016

Chers clients, nous vous remercions sincèrement pour la confiance que vous nous avez témoigné en retenant nos services au courant de l’année 2016.

Grâce à vous, nous venons de réaliser la meilleure année de notre histoire.

Encore merci et bon succès en 2017!

L’Équipe de Formax

Nic Dumesnil… L’après Everest

IMG L'Après Everest

Je suis revenu au pays depuis tout juste quelques mois. Après près de 4 ans en Afrique de l’Ouest et mon expédition avortée vers le sommet du mt. Everest, je me retrouve à Montréal. Cette ville qui était auparavant presque sans secrets pour moi m’apparaît un peu différente maintenant. Je dois réapprendre à la connaître. Rien n’est jamais parfait, mais une place sans tremblements de Terre, sans avalanches et sans crevasses est d’emblée plus agréable.

La poussière de mon expédition étant retombée, je réalise aussi que j’ai faim. J’ai faim de nouveaux défis et de nouveaux projets. C’est mon carburant. Avoir des objectifs me permet de foncer et de progresser. Il ne faut pas se tromper par contre, quand je parle d’objectifs, il n’est pas obligatoire que ce soit le mt. Everest. Des petits objectifs de vie au quotidien sont tout aussi importants, voire essentiels.

Je me concentre donc sur mon projet photographique. J’ai peaufiné mes conférences aussi. Je passe du temps avec ma famille et mes proches que j’ai probablement un peu négligés dans les dernières années. J’ai aussi fait mon premier triathlon sprint la fin de semaine dernière. Je commence tranquillement à planifier une montagne pour l’été prochain. L’appel des cimes est puissant.

La persévérance, la motivation et la détermination dans les petits comme dans les grands défis permet d’atteindre des sommets personnels et, surtout, dans les grandes montagnes comme les petites, c’est un pas à la fois qu’on avance.

Et vous ? Quels sont vos objectifs ? Quels sommets atteindrez-vous ?

Pour en savoir plus au sujet des conférences de Nic, c’est ici.

Source image : Nic Dumesnil

Soyez extraordinaires!

IMG Soyez extraordinaires

La réflexion d’Hugo

En cette période d’austérité où nous entendons sur toutes les plateformes médiatiques que l’économie est en chute et que les temps sont durs, comment devons-nous réagir?

Voyons ici la question selon différents angles. D’abord, notre réflexe en période austère pourrait nous amener à mettre les freins, à s’arrêter. Alors que l’attitude à adopter est inverse. Chaque épreuve ou moment plus sombre doit être vu comme une occasion de se dépasser et de réussir là où les autres abandonnent.

En effet, quand les choses vont bien, nous n’avons pas à mettre autant d’efforts. Nous vaquons à nos occupations sans trop nous questionner et la routine s’installe. Ainsi, nous économisons nos énergies et nous gérons nos efforts. Tout cela est parfaitement normal.

Par contre, dans les moments difficiles ou en situation de crise, nous devons faire preuve d’initiative, de discipline, d’engagement, de persévérance. Nous devons surtout croire en notre capacité à saisir l’opportunité et à en faire une situation qui nous permettra d’exprimer notre plein potentiel.

Le succès demande de l’effort. Cet effort nous sort de notre zone de confort et nous pousse à vivre toute une panoplie d’émotions. Apprenons à utiliser ces bouleversements comme levier de changement et de dépassement, car au fond le succès par de soi.

Je vous laisse sur cette citation : la différence entre être ordinaire et extraordinaire, c’est l’extra. Soyez extraordinaire!

Hugo

Pour en savoir plus sur les conférences d’Hugo, c’est ici!

Source image

Le sculpteur de cheval.

On a demandé à un sculpteur comment il avait fait pour sculpter un cheval à partir d’un gros bloc de bois? Il répondit : C’est facile, j’ai enlevé du bloc de bois tout ce qui n’est pas un cheval. Le cheval était déjà dans le bloc de bois.

Vous êtes déjà la personne que vous voulez devenir, vous devez juste enlever les habitudes qui vous empêchent de l’être pour le moment. Quelles habitudes de penser aimeriez-vous changer?

Il était une fois …un entrepreneur!

Toutes les histoires débutent pas : Il était une fois … , et se termine par : C’était quelqu’un de bien ! Entre ces deux extrémités, le début et la fin de l’histoire, il y a tout une vie.

Dans cette chronique, je veux tout simplement relater l’histoire de beaucoup d’entrepreneurs, inventeurs, franchiseurs, promoteurs et celles de tous ceux qui ont su croire en eux, croire en leurs rêves et réussi à vendre leurs idées. On les appelle les entrepreneurs. Il est probable que plusieurs d’entre vous vous reconnaîtrez.

En savoir plus

Le bonheur au travail : le secret est dans le temps !

Benoit Brunel

Le mois de novembre, quelle belle occasion de parler du temps !  Nous venons tous de gagner une heure dans la nuit de samedi à dimanche !  Si vous êtes comme moi, c’est comme si je venais de gagner 1 million de dollars!  Rien de tel que de se faire «donner» une heure.  Imaginez comme vos employés vous aimeraient si vous leur «donniez» 1 heure deux fois par semaine, ou plus!

En savoir plus

La chance

Source : http://fr.autofocus.ca/galeries/retour-sur-de-grands-pilotes-quebecois

René Lecavalier disait à mon ami Jean Pagé que la meilleure improvisation était celle qui était préparée.

La motivation n’est pas toujours la seule clé pour réussir. À ma toute première course en karting, je me souviens l’avoir abordée avec la pensée magique que « peut-être j’allais gagner ».

Finalement, je n’ai pas été chanceux car j’ai fini avant-dernier. J’ai battu un seul adversaire et c’est parce que son moteur n’a pas voulu démarrer avant le départ. J’étais pourtant motivé à réussir et je m’étais donné à fond derrière le volant. Alors, je me suis dit que je n’avais pas de talent et que je serais peut-être mieux de faire autre chose dans la vie.

Plusieurs années plus tard, Claude Rouelle, mon ingénieur en Indy Light chez Player’s, m’a dit que la chance, c’est la préparation qui rencontre l’occasion. Et c’est vrai, peu importe le travail dans lequel on évolue, la préparation du terrain et des outils, l’équipement de sécurité en passant par les connaissances techniques, ainsi que la préparation mentale et physique ; tous ces éléments ont un impact majeur sur la réussite.

Suite à ma déconfiture de cette première course à vie, j’ai fait l’autopsie de mon bolide pour me rendre compte que j’avais fait ma première course avec les plaquettes de freins qui frottaient constamment sur le disque. Ce manque d’ajustement m’avait donc empêcher de bien accélérer et d’avoir une bonne vitesse de pointe.

Mieux préparé, je me suis donc donné une autre chance en participant à ma deuxième épreuve et la chance a été au rendez vous.

Source image

Hummm, j’sais pas là!!!

Hier soir, ma conjointe regardait « Toute la vérité » à TVA pendant que je lisais. Soudain, du coin de l’œil, j’aperçois un personnage (une mère dépressive) préparer, en pleine heure de grande écoute, un cocktail suicidaire (elle a vidée plusieurs contenants de médicament) sous forme de délicieux milk shake à ses deux enfants. En savoir plus

Les bons outils

J’ai un lampadaire de rue dans ma cour arrière. Oui, oui un vrai lampadaire de rue semblable à ceux que vous avez dans votre rue. Une relique de l’ancien propriétaire. C’est vrai qu’en campagne, c’est pratique. Bon! Toujours est-il que, comme on agrandit la maison, on doit l’enlever. je l’ai donc annoncé sur kijiji « à donner » à condition qu’ils l’enlèvent à leur frais. J’ai immédiatement reçu plusieurs appels de gens très intéressés. En savoir plus