S’épanouir ou s’évanouir?

Je ne sais pas si vous l’avez déjà remarqué, mais il y a une seule petite lettre de différence entre les deux mots de mon titre. Et une seule petite lettre qui en change complètement le sens. S’épanouir, s’éveiller, grandir, ressentir du positif, s’exalter, etc… Et s’évanouir, perdre conscience, disparaître, s’endormir, se laisser aller. Ce n’est quand même pas rien. En savoir plus

Tout ce qui se mesure s’améliore!

Anecdote. Lors d’une formation que je présentais à un groupe qui vend des produits durables d’une valeur de quelques milliers de dollars, je demande à un participant : Combien de ventes avez-vous fait la semaine dernière? Il me répond, je ne sais pas.

Je poursuis. Dans ce cas là, combien de prospects avec-vous rencontrés dans votre semaine? Réponse : Je ne sais pas, 10-15, je ne calcule pas. Je demande encore.  Combien de ventes pensez-vous faire dans le prochain mois? Réponse : le plus possible. Fin de l’histoire.

Plus tard dans la journée, j’ai eu l’occasion de demander au patron du groupe : À quel niveau performe ce vendeur à qui le hasard a fait que je lui pose ces questions? Réponse : C’est mon moins bon. Évidemment, je n’étais pas surpris du tout. En savoir plus

Jérémy Demay. Vous le connaissez peut-être? C’est ce grand (et pas à peu près: 6.5 pi) français qui présente un spectacle d’humour dont le titre est: « Ça arrête pu d’bien aller!

Lorsque j’ai entendu parler qu’il avait aussi écrit un livre, j’avoue que j’ai été un peu étonné. C’est parce que je ne connaissais pas son histoire.

Bref, quelques semaines plus tard, en me promenant chez le libraire, curiosité aidant, je n’ai pu m’empêcher de feuilleter La Liste.

Honnêtement, j’ai été séduit dès le départ. J’ai d’abord appris que Jérémy a traversé une profonde dépression à la fin des années 2000 et qu’il a dû se rebâtir une estime de soi solide afin de continuer sa quête du bonheur.

Sans aller dans les détails, je préfère vous les laisser découvrir, je vous dirais que La Liste se lit comme un livre-outil. Au début, il nous parle un peu de lui et après cela, sans prétention, il nous fait parcourir sa liste de trente essentiels pour vivre heureux.

C’est simple, mais en même temps, ça fait du bien. En aucun temps l’auteur ne nous fait la morale, il ne fait que nous accompagner, dans sa liste, avec des post-it, des phrases de gens célèbres et ses réflexions issues de son expérience personnelle. Effet positif garanti!

Bref, vous avez le cafard à l’occasion? Avec La Liste comme livre de chevet, vous finirez par vous dire vous aussi que: « Ça arrête pu d’ben aller! »

Bonne lecture!

Source image : Archambault

Le triomphe des généreux

Lorsque j’étais jeune, ma tante Marguerite, une religieuse missionnaire en Afrique, affirmait avec conviction à chacun de ses séjours au Québec: « Le vrai sens de la vie, c’est de la donner pour les autres! ».

Je ne vous cacherai pas que j’ai longtemps eu des doutes sur cette affirmation. À l’époque, il me semblait normal de vouloir combler mes besoins personnels avant de penser à « donner » pour combler les besoins des autres. Probablement que plusieurs personnes pourraient renchérir en disant: « Au montant d’impôt que je paie, je fais grandement ma part pour aider les autres! »

C’est une façon de voir!

En savoir plus