Tout ce qui se mesure s’améliore!

Anecdote. Lors d’une formation que je présentais à un groupe qui vend des produits durables d’une valeur de quelques milliers de dollars, je demande à un participant : Combien de ventes avez-vous fait la semaine dernière? Il me répond, je ne sais pas.

Je poursuis. Dans ce cas là, combien de prospects avec-vous rencontrés dans votre semaine? Réponse : Je ne sais pas, 10-15, je ne calcule pas. Je demande encore.  Combien de ventes pensez-vous faire dans le prochain mois? Réponse : le plus possible. Fin de l’histoire.

Plus tard dans la journée, j’ai eu l’occasion de demander au patron du groupe : À quel niveau performe ce vendeur à qui le hasard a fait que je lui pose ces questions? Réponse : C’est mon moins bon. Évidemment, je n’étais pas surpris du tout.

Se mesurer et se comparer, c’est motivant!

Il y a un énorme corollaire à faire entre le fait de mesurer nos résultats et notre succès. Le titre de ce texte est bien connu. Tout ce qui se mesure s’améliore et tout ce qui ne l’est pas, stagne ou se détériore.

Ceci s’applique dans tous les domaines de la vie. Lorsque j’étais obèse (avant 2005), jamais je ne me pesais. Ça me faisait bien trop peur. Je savais bien que je serais déçu, donc je ne me pesais pas. J’ai pris la décision de perdre du poids suite à m’être pesé (ça m’a pris du courage). C’est là que je me suis dit « là, ça va faire, faut que je me prenne en main ».

C’est pareil dans les sports. Imaginez qu’on ne chronomètre aucune performance sportive. Personne ne sait en combien de temps se fait un 100 mètres. Personne ne sait combien de buts ont été marqués ce soir. Vingt mille personnes ont juste regardé dix gars pousser une rondelle de caoutchouc pendant trois périodes de vingt minutes. Ah non, c’est vrai, imaginez qu’on ne compte pas la durée des périodes. On voit bien que ça n’a pas d’allure. Quelle vie plate que de ne jamais rien mesurer.

Alors, pourquoi ce vendeur ne mesure-il pas ses actions et ses résultats? Pour la même raison que je ne me pesais pas. Par peur de voir la vérité en face.

Il est sein de se mesurer, de se comparer face à soi-même, face aux autres. C’est la vie. C’est ce qui nous stimule, nous motive, nous donne envie de se dépasser, de nous améliorer. On a juste à imaginer que seraient les fameuses histoires de pêche sans mesure…

Les grands champions de tous les domaines sont ceux qui acceptent de se mesurer, comparer, juger chaque jour de leur vie. Cette pression de la performance, que tant de gens décrient, est ce qui permet d’être fier de soi parce qu’on s’est amélioré par rapport au mois dernier.

Essayez de mesurer tout ce que vous faites, vous verrez l’effet que ça fait.

C’est ce que je souhaite au vendeur à qui j’avais posé des questions. Avoir le courage de se mesurer pour prendre conscience qu’il est en queue de peloton. Dans le fond, il le sait, mais il ne veut pas se le confirmer.

Tenez-vous le pour dit: Tout ce qui se mesure s’améliore!

Bon succès!

 

 

 

Revenir aux blogues

Laisser un commentaire