Vie de motivateur… épisode 8

Petit samedi matin à la maison.Le premier en un mois. Même si j’adore mon métier, ça fait quand même du bien de prendre un peu de temps pour relaxer. Ce que je ferai d’ailleurs immédiatement après avoir fini cette chronique. Ce qu’il y a d’extraordinaire à être travailleur autonome, ce que tu travailles sans avoir l’impression de le faire.

Les gens blasés de leur travail ne pourront peut-être pas comprendre cette phrase, mais quand on aime ce que l’on fait, on a pas l’impression de travailler. Pensez à votre loisir préféré, que ce soit de bricoler sur votre voiture, faire du ski doo ou aller nager à la piscine, ça demeure une activité humaine et certains pourraient dire que ça ne leur tente pas de le faire alors que vous, vous vous y amusez.

C’est ça la différence entre le travail et le plaisir. Il faut s’y amuser.

Vous ai-je déjà parlé de l’ATA? Pour ceux qui seraient tentés de ne plus avoir l’impression de travailler  www.académiedutravailleurautonome.com

Vie de motivateur… épisode 7

Ouf!!! Quelle semaine!!!! Entrevue à MATV Laval avec Serge Laprade, rencontre avec le comédien Patrice Coquereau (oui, oui celui de Le coeurs a ses raisons) qui devient d’ailleurs conférencier chez Formax, conférence chez Hypothéca à Montréal, chez Franklin Empire à l’Estérel et au Regroupement des denturologiste du Qc à Bécancour…. Lunch avec Éric Pichette, le président du Groupe Qualinet (un gars fascinant) à Québec et diner avec Guy Bolduc aussi conférencier chez Formax agence de conférenciers à la maison. En savoir plus

Vie de motivateur… épisode 6

Ouf!!!! Grosse semaine…. Samedi dernier, j’avais deux conférences à prononcer. L’une à Gatineau, le matin jusqu’à midi, et l’autre à Montréal à 15h. Vous auriez dû voir la tête des gens quand je leur ai dit que je devais être à Mtl à 15h. Je pense qu’ils se sont dit; « Yé fou raide de courir de même! » Ben non, je ne suis pas fou. J’aime ça de même.

Mario Dumont, oui, oui, l’ancien politicien et le gars de LCN était aussi conférencier lors de ce même congrès. WOW! Honnêtement, il m’a impressionné. Pas tellement pour ses talents de communicateur. Ça je le savais déjà. Mais plutôt pour la qualité de sa préparation. Le client lui avait fait part de sa réalité d’entreprise et Mario, a fait ses devoirs et a su prononcer une conférence qui a ravi les participants.

C’est ça être pro. Être bien préparé! Bravo Mario!

Vie de motivateur… épisode 3

Le dimanche! C’est drôle la relation que j’ai avec le dimanche. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, c’est comme une dualité.

Le matin, je ressens de la sérénité. C’est calme dans la maison, je n’ai pas trop de travaux domestiques à faire, je les ai fait hier. Des fois, j’écoute la télé, je lis, je me mets un vieux film ou je sois dehors prendre une marche. Le dimanche matin, ça sent la sérénité chez nous. En savoir plus

Vie de motivateur… épisode 1

On me demande souvent, très souvent: Qu’est-ce qui t’a amené à devenir motivateur? Ma réponse est toujours la même. « Quand j’étais laitier, au début des années 80, dans mon camion, j’écoutais des cassettes de Jean-Marc Chaput et ça me motivait. Un jour je me suis dit: Moi aussi, je vais faire cette profession! J’ai fait le grans saut en 1992.

Comme il semble que mon travail suscite beaucoup d’intérêt (des questionnements et de la curiosité), j’ai décidé de tenir ici, une série d’articles intitulées « Vie de motivateur ».

J’y raconterai mon vécu, mes états d’esprit, mes bonheurs, mes défis, mes projets, mes questionnements et mes inquiétudes. Je serai positif presque tout le temps, mais je suis aussi un être humain… et des fois, je le suis moins. À vous de me suivre si ça vous tente.

Le sentiment du devoir accompli

Je ne sais pas pour vous, mais cette semaine fut ma première semaine de travail de l’année 2013. Et toute une semaine! Deux jours de formations… deux conférences…. 8 entrevues…. 2 voyages à Québec…. une bonne cinquantaine d’appels …. et une couple de 100 courriels. Fatigué? Oui! Mais content que l’année démarre en lion. Seul regret. Pas eu le temps d’appeler ma mère de 85 ans. C’est d’ailleurs pourquoi je vais terminer mon texte ici même et aller l’appeler. Bonne fin de journée!

Provoquer les choses ou attendre

Dernièrement, j’ai rencontré un individu qui est planificateur financier depuis près d’un an et qui m’a dit à quel point il trouvait que ses affaires allaient au ralenti et, à cause de cela, son moral était à terre.

Remarquez que je rencontre ce genre d’individu assez fréquemment mais, Yves, appelons-le ainsi, était beaucoup plus démotivé que la majorité. En fait, il était tout près de l’effondrement psychologique.

Il ne cessait de pester après ses concurrents, surtout les grandes institutions financières qui, selon lui, pratiquent une concurrence déloyale parce qu’elles ont les moyens de faire plein de publicité, alors que lui, en tant que travailleur autonome, avait peu de moyen et se sentait délaissé par son courtier. « Ils nous donnent un territoire mais, ils ne font rien pour nous aider », disait-il. « En plus, on doit tout payer et on a rien en échange », ajouta-t-il. En savoir plus

Créez le momentum

Avez-vous déjà ressenti ce feeling extraordinaire où tout semble aller pour le mieux et que, sans trop mettre d’efforts, les bonnes nouvelles se succèdent sans cesse?

Pour l’avoir vécu (et le vivre encore), je vous avoue que c’est une sensation fantastique. Je ne sais pas pourquoi, mais lorsque ça nous arrive, c’est comme si on était dans un « moment de grâce ». On est tellement peu habitué à cela qu’on finit par se demander ce qu’on faisait de « pas correct » lorsque ça allait moins bien. En savoir plus