Tout est possible!

Que j’étais content hier soir lorsque Mari-Mai, en recevant un prix à l’ADISQ, a mentionné: « Tout est possible! »

Ça fait 22 ans que je martèle cette idée dans toutes mes conférences. Je ne dis pas que je suis l’auteur de l’expression, mais je l’ai assurément galvaudé à des milliers de reprises dans les dernières années. En savoir plus

Hummm, j’sais pas là!!!

Hier soir, ma conjointe regardait « Toute la vérité » à TVA pendant que je lisais. Soudain, du coin de l’œil, j’aperçois un personnage (une mère dépressive) préparer, en pleine heure de grande écoute, un cocktail suicidaire (elle a vidée plusieurs contenants de médicament) sous forme de délicieux milk shake à ses deux enfants. En savoir plus

Les bons outils

J’ai un lampadaire de rue dans ma cour arrière. Oui, oui un vrai lampadaire de rue semblable à ceux que vous avez dans votre rue. Une relique de l’ancien propriétaire. C’est vrai qu’en campagne, c’est pratique. Bon! Toujours est-il que, comme on agrandit la maison, on doit l’enlever. je l’ai donc annoncé sur kijiji « à donner » à condition qu’ils l’enlèvent à leur frais. J’ai immédiatement reçu plusieurs appels de gens très intéressés. En savoir plus

Voir le potentiel ou les limites

Tout le monde connaît la vieille anecdote de la compagnie de souliers qui envoya, en Afrique, deux vendeurs pour développer le marché local.

Après une semaine, l’un deux déclara piteusement à ses patrons qu’il n’y avait aucun développement possible parce que « personne ne porte de souliers en Afrique », tandis que l’autre téléphona à ses patrons et s’écria avec enthousiasme qu’il y avait des possibilités remarquables parce que « personne ne porte de souliers en Afrique ». En savoir plus

On ne fait jamais rien pour rien

Vous est-il déjà arrivé de penser que les efforts que vous avez investis pour décrocher un nouveau client se sont arrivés vains? Ou encore, que vous avez perdu votre temps à donner un excellent service auprès d’un client qui vient de vous lâcher pour votre concurrent?

Oui, n’est-ce pas! Cela vous a déçu et peut-être même, que ça foutu votre moral à terre. En savoir plus

La plaine ou le sommet

Beaucoup de gens voit la vie comme une grande plaine où ils peuvent y passer leur vie. Ils y passent leur quotidien. Ils y travaillent, font leurs emplettes et toutes leurs activités à proximité dans cette plaine. Évidemment, ils veulent y avoir un maximum de commodités et qu’elle soit la plus verdoyante possible. Mais tout ce passe dans cette plaine. Bien sur certains d’entre eux voient bien la montagne qui se trouve au bout de la plaine, mais elle fait simplement partie du décor et ils ne s’y aventurent jamais. En savoir plus

Un esprit sain dans un corps sain

Récemment, je prenais un repas avec une cliente et, comme ça arrive souvent, la conversation a vite tournée sur l’alimentation et la perte de poids. Même s’il est vrai que, dans ce cas-ci, ma cliente avait bien quelques kilos en trop, faut bien avouer que la santé du corps domine bien des conversations et que le sujet est souvent abordé, et ce, même avec des gens qui sont sveltes.

Régulièrement, on me partage des choses comme: « J’ai pris quelques kilos ces derniers temps! », « Faut que j’aie plus de discipline! », « Je fais toujours attention à ce que je mange! », « Je m’entraine trois fois par semaine ! », etc…J’entends ça jour après jour. J’en conclut que la santé du corps (et de l’apparence) prend beaucoup de place dans nos préoccupations quotidiennes et c’est pour cela qu’on en parle régulièrement, souvent même, sans pudeur.

Mais qu’en est-il de notre santé mentale et de notre motivation personnelle? Ça, c’est beaucoup plus rare qu’on en parle. C’est comme tabou. On ne parlera jamais des bibittes qui nous habitent à un client lors d’un diner. À moins d’exception ou d’être vraiment déprimé, on ne discutera jamais de notre état d’esprit à un étranger. Juste à nos proches, et encore.

Pourtant lorsqu’on y pense un peu, notre santé émotionnelle est aussi importante que notre santé physique, parfois même plus. Certains diront même que notre santé physique est grandement attribuable à notre santé mentale. Alors pourquoi ne pas faire autant attention à notre santé mentale et émotionnelle qu’à notre santé physique.

Juste pour le fun, amusons-nous à imaginer que vous êtes en train de luncher avec un client et que celui-ci vous partagent ceci :

« J’ai pris quelques kilos ces derniers temps, deviendrait : J’ai pris quelques doutes à propos de moi dernièrement! »

« Faut que j’aie plus de discipline, deviendrait : Je dois améliorer ma discipline mentale et apprendre à mieux contrôler mes pensées! »

« Je fais toujours attention à ce que je mange, deviendrait : Je fais toujours attention à ce que je laisse entrer dans mon esprit! »

« Je m’entraine trois fois par semaine, deviendrait : Je m’exerce à faire de la visualisation positive trois fois par semaine! » Etc…

Je le sais , je délire, mais je crois sincèrement que si nous parlions plus de ce qu’on pense dans notre tête au lieu de juste parler de l’apparence de notre corps, nous finirions par avoir « un esprit sain dans un corps sain ».

Bonne santé!

Vie de motivateur… épisode 10

Je vous partage un rêve. Un projet disons. Je voudrais que la classe des gens d’affaires soient perçus comme des « vedettes » Entendons bien, pas des acteurs ou des comédiens, mais comme des gens qui peuvent en inspirer d’autres. Des gens qui ont accomplit quelques choses de grand. Des gens qu’on ne jalousent pas. Des gens que l’on reconnait sur le rue parce qu’ils ont inventés un produit ou un concept et que, grâce à leur idée, ont créé des emplois qui font vivre des pères et mères de famille. Des gens qui se réalisent et qui réalisent leurs rêves.

Alors, ne vous surprenez pas à me voir parler de cela régulièrement dans le futur. Ça prend du temps changer des mentalités.