Le bonheur est dans les corvées

En lisant le titre, je ne suis pas certain que vous serez d’accord avec moi. Je m’explique. L’été dernier, mon beau-frère m’a prêté sa remorque (communément appelé trailer). Ayant du terrassement à faire chez moi, je l’ai utilisée pour transporter de la terre, du gravier, etc. Bref, je l’ai eue chez moi du mois d’avril jusqu’à la fin juillet et elle me fût très utile. Notre entente était celle-ci. « Je te la prête gratos, mais comme elle a besoin d’être repeinte, ce serait l’fun que tu la peintures avant de me la remettre ». Je n’ai pas vraiment eu le temps de réfléchir. Motivé par le fait que j’avais besoin de la remorque rapidement et sur une longue période, j’ai dit : Ok, d’accord! Par contre, en dedans de moi, je me disais : « Aie, dans quoi me suis-je embarqué? » En savoir plus