Conférenciers Québec, Formation, Motivation et Team Building - Formax - Jocelyne Cazin - Conférencière et journaliste Jocelyne Cazin
Conférencière et journaliste
© Sarah Scott
Conférenciers Québec, Formation, Motivation et Team Building - Formax - Jocelyne Cazin - Conférencière et journaliste Jocelyne Cazin
Conférencière et journaliste
© Sarah Scott

Jocelyne Cazin, conférencière et journaliste

Première femme journaliste à couvrir les faits divers à Montréal, Jocelyne Cazin a su faire sa marque dans le milieu journalistique. Huit ans à la barre de l’émission J.E. dont six ans avec son collègue Gaétan Girouard, Jocelyne Cazin a pu voir le monde sous plusieurs angles.

Les mots passion et détermination résument parfaitement la personnalité de Jocelyne Cazin. Mme Cazin offre différents types de conférences et elle sait s’adapter aux besoins de la clientèle.


Les conférences de Jocelyne Cazin :

  • Durée : environ 60 minutes, adaptables
  • Conférences disponibles en Français seulement / Available in French only
  • Un appel préparatoire est prévu afin de choisir et adapter le contenu de la conférence.

J’OSE DÉRANGER, ET VOUS ?

Quand on me dit :« Madame Cazin, je pensais que vous étiez à la retraite? », je réponds en souriant: « Ce n’est pas parce que je suis à la retraite que je suis en retrait.»

C’est terminé les has been, les ringards. À une époque pas si lointaine, lorsqu’une personne prenait sa retraite, on la considérait systématiquement comme dépassée. Depuis, la situation a bien changé…

Depuis plusieurs années, elle tente de brasser la cage, comme conférencière, comme animatrice, comme bénévole. Elle a choisi d’oser continuer à déranger dans la notion de plaisir et non plus dans l’obligation de performer.

À travers son témoignage, elle vous propose d’oser être et d’oser faire.

La somme de ses actions lui a prouvé que le jeu en valait la chandelle.

Oser déranger en choisissant ses batailles, c’est oser viser l’excellence.


PLEINS FEUX SUR LA RESPONSABILISATION

La responsabilisation ! Un mot presque oublié et qu’il est urgent de redécouvrir.

Chaque citoyen a de grands avantages à être responsable, quelque soit son niveau de responsabilité!

La responsabilité est vraiment d’actualité et parfois on se demande qui est responsable lorsque des tragédies se produisent.

On ne veut plus de coupable, on ne veut plus de responsable.

Le sens des responsabilités, Jocelyne Cazin l’a acquis très jeune avec des parents qui étaient eux-mêmes très responsables, trop parfois !

Un jour, elle a dû se dire qu’elle n’était pas née pour rêver sa vie, mais bien pour vivre ses rêves. «Allez Jocelyne, retrousse tes manches» !  C’est ainsi qu’elle est devenue un être responsable.

De la responsabilité à la responsabilisation

Le terme responsabilité prend toutes sortes de visages: responsabilité individuelle, responsabilité collective, transparence, éthique, justice, gouvernance. Ces mots-clés raisonnent différemment selon la morale des uns et la conscience des autres.

C’est ce qu’elle vous explique dans sa conférence qui se veut un vent de fraicheur, une petite semence rassembleuse, une petite semence qui donne le goût de vouloir changer un peu le monde.   Une petite semence de confiance en soi.


PASSION ET DÉTERMINATION : LES CLÉS DE MA RÉUSSITE

Il n’y a pas de meilleurs mots que les mots passion et détermination pour résumer sa personnalité.  Pour ce que ce soit véritablement complet, elle ajouterait les mots fatigante, casse-pied, achalante.  Sérieusement, elle a surtout été tenace, battante. Aujourd’hui on dit résiliente.

On l’a aussi appelé la pitbull de l’information. Parce-qu’elle a choisi de ne pas être une victime et aussi parce-qu’elle s’estime privilégiée, c’est un peu tout ça et tout ce qu’elle vous dira dans sa conférence qui ont façonné les clés de sa réussite.


MA RETRAIRE ? QUELLE RETRAITE ?

Il est pressant de moderniser la définition du mot retraite : asile, non-activité,  cloître, etc.. On se comprend qu’au 21ième siècle, je peux être à la retraite de mon entreprise sans être en retrait.

2020 fut une année hors du commun pour tester notre capacité d’adaptation. Plusieurs aînés ont malheureusement été particulièrement touchés par le coronavirus. Nos gouvernements ont dû construire un avion en plein vol.

Bref, l’expérience et l’expertise de nos aînés devraient être au cœur des discussions, des décisions. La vie des québécois s’est allongée en moyenne de plus de deux ans et demi depuis près de vingt ans.  Alors si on vit plus vieux, peut-on espérer vivre plus en santé, donc plus actif !

Une retraite sans retrait, c’est ce qu’elle vous propose comme nouvelle définition de la retraite. Lorsqu’elle a pris la décision de quitter T.V.A.  Oui !  Elle a quitté pour faire autre chose en ayant du plaisir tout en se sentant utile.


J’AI CHOISI LA VIE!

Ayant vécu 5 suicides dans son entourage, dont  celui très médiatisé de son collègue et ami Gaétan Girouard, Mme Cazin accepte depuis quelques années de briser le tabou.

Parler de prévention du suicide, c’est parler de l’immense deuil inattendu. C’est parler de cette douleur cruelle : celle qui est venue par l’autre, celle aussi qui rôdait parfois autour d’elle.

Mme Cazin a enfin ouvert les yeux et elle a choisi la vie.


BÉNÉVOLAT ET RELÈVE, UN INCONTOURNABLE

Mme Cazin croit sincèrement que sans le bénévolat, une communauté est vouée à agoniser.

« Enfant, de multiples rêves traînaient dans ma tête, dont celui de devenir missionnaire. Je n’acceptais pas la misère du monde. J’étais enfant unique, mais le désir de donner aux autres me satisfaisait plus que de tout garder pour moi. J’ai compris que ne devient pas bénévole qui veut. Vouloir faire du bénévolat, c’est d’abord entreprendre une réflexion sur les motivations qui nous poussent à s’engager dans telle ou telle cause ».

Le bénévolat sert aussi à aider la relève à se tracer un chemin.

Une des grandes préoccupations de Mme Cazin depuis plusieurs années, la relève.  Où est-elle? Qui s’en occupe?  Pas de relève, pas d’avenir. Il est plus que temps de s’impliquer dans l’avenir de nos enfants.

L’implication passe par TOUS : le commerçant du coin  ou l’entrepreneur qui éventuellement va embaucher les enfants d’aujourd’hui.  Même dans le bénévolat, Jocelyne Cazin croit fermement qu’il faut préparer une relève capable de partager, de donner.


Animation :

Jocelyne Cazin est également disponible pour divers mandats d’animation. Communiquez avec nous pour en savoir plus!


Biographie de Jocelyne Cazin :

Jocelyne Cazin est la fille d’immigrants qui ont effectué la traversée de la France vers le Canada en 1952, alors qu’elle était âgée de 18 mois.

À l’âge adulte, elle a osé dire à ses parents à quel point elle s’est senti privilégiée d’être en terre d’Amérique. Ce qui lui a permis d’avoir le meilleur des deux mondes : la culture française et la culture nord-américaine.

LA RADIO

Au cours de ses 10 ans de radio, notamment à CKAC-Télémédia, elle est devenue la première femme à couvrir les faits divers à Montréal en 1979.

Un milieu dur et difficile, où l’on voit les aspects les plus sombres de notre société, mais qui a fait grandir Jocelyne et qui lui a permis quelques années plus tard d’animer l’émission J.E. au réseau T.V.A., notamment avec son collègue et ami Gaétan Girouard.

En 1985, Jocelyne a été récipiendaire du prix Judith-Jasmin pour le meilleur reportage radio sur l’insémination artificielle. Ce reportage avait été diffusé dans le cadre de l’émission Le Premier Jour animé par le journaliste Michel Viens, le dimanche à C.K.A.C.-TÉLÉMÉDIA

Son cheminement professionnel a été parsemé de réussites.

LA TÉLÉVISION

Elle fut aussi récipiendaire de quatre trophées Artis MétroStar, à titre de meilleure animatrice d’émissions d’affaires publiques. Au début des années 2000, elle a fait partie des 100 femmes d’influence au Québec.

Jocelyne arrive au réseau TVA en 1985, puis elle a été correspondante parlementaire à Québec, a couvert les Jeux olympiques de Calgary et a aussi été reporter à l’émission Le Match de la Vie animée par Claude Charron.

Elle devient présentatrice de nouvelles en 1988.

Être au premier plan de l’actualité, informer avec rigueur et honnêteté fut un immense privilège. Un de ses moments phares à titre de présentatrice de nouvelles, la crise d’Oka en 1990.

Plus tard, elle s’est jointe à l’équipe de Salut Bonjour pendant quatre ans.

Jocelyne a animé une émission d’enquêtes et d’affaires publiques, J.E. et J.E. en direct, de concert avec Gaétan Girouard dès 1993. Cette émission d’enquêtes est à l’époque très populaire auprès du public et moins populaire auprès des fraudeurs.

Nous l’avons vue dénoncer les malversations de notre société. Son expérience à titre de journaliste d’enquêtes lui a permis de voir le monde sous ses angles les plus obscurs.

Son collègue et ami Gaétan Girouard se suicide en 1999. Même après sa mort, elle poursuit l’animation de l’émission J.E. jusqu’en 2001.

De 2001 à 2005, Jocelyne anime l’émission d’affaires publiques Dans la Mire.com à TVA. Une émission où aucune question n’était trop osée.  Cette émission, sous forme de panel, était diffusée du lundi au jeudi à l’heure du midi.

En septembre 2005, Jocelyne se joint à l’équipe de LCN canal nouvelles où elle commente l’actualité à l’émission LCN le matin. Avoir une opinion tranchée ou non sur les phénomènes de société était un défi quotidien que Jocelyne a relevé jusqu’en 2008.

En juin 2008, Jocelyne annonce qu’elle quitte la télévision. Depuis ce temps, plusieurs opportunités se sont offertes à elle. Conférences, animation, bénévolat, plaisirs sportifs : golf, natation, tennis.

Pendant quelques années, Jocelyne a animé la série documentaire Tragédies sur la chaîne Historia.

Une série qui fait revivre les évènements qui ont marqué et touché les Québécois.  On constate le courage et la force humaine face à un évènement tragique. Sans réécrire l’histoire, Tragédies l’a exprimé autrement.

Jocelyne Cazin est fréquemment invitée à titre de conférencière. Elle est également sollicitée pour animer des débats, des congrès, des panels.

SES CAUSES

Elle a été marraine du projet La Relève de la Maison des jeunes Kekpart de Longueuil pendant plus de 8 ans.  Ce premier centre de formation dans les arts de la scène au Québec permet depuis 2007 à des dizaines de jeunes d’éviter le décrochage scolaire ou la délinquance juvénile.

Jocelyne croit fermement que les jeunes ont plus que jamais besoin d’être motivés par un projet de vie stimulant. Elle a souvent dit à ces jeunes : Vivez vos rêves plutôt que de rêver votre vie.

Une autre cause tient à cœur Jocelyne Cazin, la sclérose en plaques; une maladie qui touche de plus en plus de personnes au Canada, dont environ 20,000 au Québec seulement.

Elle a été porte-parole du marathon de golf de la Société canadienne de la sclérose en plaques pendant plusieurs années et aujourd’hui elle demeure ambassadrice de la SP.

Elle a quatre amies atteintes de la sclérose en plaques. On ne lâche pas. On ne sait pas quand, mais on sait que l’on trouvera le remède pour venir à bout de cette maladie.

FEMME DE CONVICTIONS ET DE COEUR

Jocelyne Cazin résume son credo forgé en plus de trente-cinq ans, à l’effet qu’être journaliste, c’est être un esprit libre. C’est être curieux. C’est être critique. C’est d’ailleurs avec un œil critique qu’elle réfléchit sur son métier qu’elle regarde de l’extérieur depuis 2008, qu’elle a aimé pourtant avec beaucoup de passion.

Infatigable, rigoureuse, quasiment mariée à son métier, elle a toujours travaillé d’arrache-pied. Par contre, visiblement épanouie, elle dit ne plus avoir envie de faire semblant. «Plus on avance en âge, plus on doit être motivé par ce qui vient de l’intérieur. »

Épicurienne avouée, elle adore la cuisine qu’elle combine avec son amour des voyages. Ayant visité plus d’une trentaine de pays, elle entend continuer sur sa lancée. Jocelyne partage ses expériences de vie, que ce soit comme femme de tête et de cœur, elle ne laisse personne indifférent.

Aujourd’hui, elle ne sent plus l’obligation de performer, elle accepte des mandats par pur plaisir. À travers ses conférences, elle vous communique avec intensité sa passion de la vie et du métier, son adaptation au changement, ses expériences heureuses et malheureuses.

SES LIVRES

En 2014 Jocelyne Cazin publie son premier livre J’Ose déranger aux Éditions Publistar. Un livre qui se veut des réflexions sur la base de ses expériences personnelles et professionnelles. Riche d’un vécu considérable, elle donne des conférences à partir desquelles ce livre s’inspire.

Dans J’Ose déranger, elle aborde les thèmes de la retraite, du bénévolat, de la relève, de la responsabilisation, de la vieillesse, du décrochage, des deuils et de sa relation difficile avec sa mère avec toute la franchise et l’humanité qu’on lui connaît, en s’appuyant sur des exemples pertinents tirés de son expérience, tant personnelle que professionnelle.

En 2020, Jocelyne Cazin publie son deuxième livre Ma véritable identité aux Éditions Libre Expression. « Si je peux aider des femmes qui ont vécu comme moi le cœur serré toute leur vie, j’aurai fait œuvre utile à ma petite échelle. »

À l’aube de ses soixante-dix ans, la journaliste Jocelyne Cazin admet ouvertement : « La vie a été bonne pour moi, mais je n’ai pas toujours été bonne pour moi. » Dans Ma véritable identité, elle évoque avec une sincérité surprenante des événements et des épreuves qui ont marqué son existence et sur lesquels elle porte une touchante réflexion.

L’histoire de cette communicatrice légendaire permettra de mieux saisir la réalité de bien des femmes de sa génération : travailleuse acharnée et féministe, elle s’est tournée vers des relations amoureuses féminines par dépit quand les deux hommes les plus importants de sa vie l’ont rejetée.

Ses multiples abus auraient pu la mener sur des chemins chaotiques, mais sa détermination a eu raison de ses mauvais pas. Pour la première fois, elle accepte de lever le voile sur son parcours étonnant, tumultueux, mais combien riche !

Thèmes :

  • Passion et détermination
  • Vivre ensemble
  • Immigration
  • Responsabilisation
  • Retraite
  • Prévention du suicide
  • Bénévolat
  • Langue française
  • Confiance en soi
  • Place des femmes
  • Communications et médias

Également disponible pour de l’animation

Besoins techniques

Micro-cravate

Petite table pour déposer noter et bouteille d’eau

Ordinateur MAC (Jocelyne apporte sa présentation sur clé USB)

Projecteur & écran

Sorties audio-vidéo (pour extraits vidéos avec son)

Extraits vidéos

Extrait de la conférence « Ma retraite ? Quelle retraite ? »

Jocelyne Cazin parle de suicide.
Campagne Pour qu’enfin tombent les masques de Suicide Action Montréal