Le bonheur est dans le don!

Cette semaine avaient lieu nos deux vitrines annuelles de Formax (www.formax.qc.ca). Seize de nos conférenciers se sont exprimés devant des clients attentifs et intéressés.

Tous étaient motivants et pertinents, mais un fait m’a marqué. Parmi ceux-ci, trois d’entre eux ont terminé leur présentation en affirmant que leur plus grande satisfaction personnelle provenait du fait de pouvoir “redonner aux autres et aider les autres”.

Si comme moi,  vous avez étudié la pyramide de Maslow, vous vous rappelez sûrement qu’au sommet de la pyramide des préoccupations de l’homme se trouve le don de soi, redonner aux autres. Évidemment, comme le précise Maslow, pour que l’homme se sente détaché à ce point de ses préoccupations premières (se nourrir et se loger), il faut qu’il ait atteint un certain niveau de réalisations personnelles.

C’est évidemment le cas nos trois protagonistes, qui sont: Christiane Germain, co-fondatrice du Groupe Germain, Jean Bédard, président du Groupe Sportscene (La Cage) et de Jean-François Caron, sept fois champion canadien des athlètes de force.

Les trois ont évidemment atteint des niveaux de réalisation de soi très élevés. Cependant,  même sans être au niveau de  ces trois personnes, nous pouvons tous affirmer qu’il fait autant plaisir, sinon plus, de donner que de recevoir. Le don peut être matériel (un objet), émotif (un sourire, un compliment), en temps (s’impliquer dans une cause, faire du bénévolat). Peu importe, il fait toujours plaisir de donner.

Récemment, ma conjointe et moi avons décidé de nous impliquer dans une nouvelle cause. Ça s’appelle Vivacia (www.vivacia.org). Pas que ce soit la seule cause; Dieu sait à quel point nous avons aidé (surtout ma femme) nos proches à se sortir de situations difficiles. J’avoue que même si parfois, à force d’aider, la fatigue se fait sentir un peu, la satisfaction “d’aider notre prochain” est plus grande que la fatigue occasionnelle.

De mon point de vue, je crois que nous vivons dans une ère où le bénévolat, l’entraide et le don de soi est sans précédent. Si vous regardez un peu autour de vous, vous verrez des bénévoles partout: À l’hôpital, dans les marathons et grands tours cyclistes, dans des marches pour le cancer, à Opération Nez Rouge… et j’en passe. Je suis certain que tous ces gens éprouvent beaucoup de plaisir et que leurs actions les comblent de joie.

Je ne sais où vous en êtes dans votre vie? Avez-vous un peu de temps libre? L’utilisez-vous à vous plaindre ou vous morfondre? Si oui, essayez-donc le don de soi. Vous vivrez assurément de beaux moments de satisfaction personnelle et ceux qui vous entourent aussi.

Je vous le dis, le bonheur est dans le don!

Revenir aux blogues

Laisser un commentaire