Réussir grâce aux 5 à 7!

Conférenciers Québec, Formation, Motivation et Team Building - Formax - Réussir grâce aux 5 à 7!

Cette semaine, je suis allé à un 5 à 7 organisé par un groupe d’investisseurs immobiliers. Je reçois plein d’invitations pour des 5 à 7. Ça me semble très populaire ces temps-ci. Évidemment, l’objectif  d’un 5 à 7 est de faire du réseautage dans le but de faire des affaires. Dans ce même 5 à 7, j’ai même rencontré une personne qui en était à son troisième de la semaine et nous étions mercredi.

Comme c’est la coutume dans un tel événement, les gens se présentent, jasent ensemble et échangent leurs cartes d’affaires. Les plus proactifs feront dans les jours qui suivent, un suivi auprès de ceux qui leur ont laissé leur carte d’affaires, mais c’est loin d’être tout le monde qui posera ce geste.

Ça, c’est la façon usuelle d’agir dans des 5 à 7 et si vous êtes en affaires ou dans la vente, je vous invite à participer occasionnellement à des 5 à 7.

Moi, j’ai une autre façon de voir les 5 à 7. Une façon qui, selon moi, amène encore plus de résultats, mais qui, je vous l’accorde, demande plus de “guts”.

C’est de faire 5 à 7 nouveaux contacts pas semaine. Par contact, j’entends de vraiment entrer en contact de vive voix avec une personne avec qui vous voulez faire des affaires.

Un contact peut être carrément un cold call auprès d’une personne que vous voulez solliciter, mais ça peut aussi être 5 à 7 contacts auprès de clients qui ont acheté de vous l’an dernier et que vous voulez relancer. Ou encore, 5 à 7 contacts auprès de gens que vous avez rencontrés dans des 5 à 7 (j’espère ne pas trop vous mêler). Ou ça peut être un mélange de tout ça.

Pensez-y un  peu. Au delà des clients qui entrent déjà en contact avec vous chaque semaine (visites en magasin, commandes par courriel, etc.), imaginez que vous entrez en contact “verbal” avec 5 à 7 personnes qui ne vous auraient pas contacté sans cela.

Et imaginez que vous faites ces 5 à 7 contacts hebdomadaires chaque semaine de l’année (ok, ok, pas durant vos vacances!).

Ça fait donc 5 à 7 contacts par semaine x 45 semaines, pour un total d’environ 270 contacts (6 x 45).

Admettons que vous “closez” des ventes avec seulement 10% (ce qui n’est pas beaucoup) de ces contacts qui ne seraient pas entrés en communication avec vous. Cela fait 27 ventes de plus dans l’année.

Je ne sais pas ce que représentent 27 ventes de plus pour vous, mais si vous êtes courtier immobilier, c’est 27 x 10,000$ = 270,000.$

Si vous êtes vendeur de meubles: 27 ventes à 300.$ (de commission) = 8100.$

Si vous êtes vendeur d’autos: 27 ventes à 500.$ (de commission) = 13,500.$

Etc., etc… Peu importe ce que vous vendez, si vous êtes payé à la commission et que vous participez à des 5 à 7 “normaux” et appliquez aussi les 5 à 7, façon Guy Bourgeois, je vous jure que votre revenu va vraiment grimper dans la prochaine année.

Vous trouvez que j’exagère? OK!  Supposons que seulement 5% des gens achètent au lieu de 10%; même là, la différence serait remarquable dans votre portefeuille.

Comme dans toute chose, c’est vous qui décidez!

Bon 5 à 7!

 

 

 

 

Revenir aux blogues

2 commentaires

  1. Guy Baillargeon

    Cher Guy,

    J’aime votre façon mathématique de parler de vente. On a trop souvent tendance à s’éloigner de la base quand on rêve à augmenter le nombre de transactions. C’est une question de nombre !

    Au plaisir !

  2. Guy Bourgeois

    Merci beaucoup Guy, c’est très gentil.
    Qu’on le veule ou non, tout est une question de chiffre dans la vie. Au plaisir de vous re croiser votre route.
    Guy

Laisser un commentaire